Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Événement « Conquering the US » par FrenchFounders

Youssef 0

J’ai récemment rejoint le réseau FrenchFounders et c’est ma deuxième participation à un de leur événements (voir récit de la première). Le sujet – qui nous occupe en ce moment – était : « Conquering the US ». Il s’est tenu hier soir dans les somptueux locaux du fonds d’investissement Ardian.

frenchfounders_conquering the us 01

Après une phase d’accueil et d’échanges informels, la conférence a eu lieu avec trois intervenants de choix :

Beaucoup de conseils, dont voici quelques-uns, pêle-mêle :

  • Les États-Unis restent un marché de référence :
    • 50% du logiciel d’entreprise y est acheté, en gardant à l’esprit que ces logiciels sont déployés ensuite dans le monde suivant les implantations des entreprises
    • par la taille, l’homogénéité (langue, devise…), l’accès au capital (en particulier à partir de la série B)
    • pour les exits (revente)
  • Y aller traduit une ambition pour une entreprise, un entrepreneur, une équipe dirigeante…
  • Y aller, c’est chercher le scale
  • Perception stimulante pour employés et recrues
  • Les États-Unis accélèrent l’entreprise par le niveau d’exigence qu’il impose
  • Il y a une crédibilité produit quand on est Français (réputation des ingénieurs), même si les Américains l’emportent en marketing
  • Marché très transactionnel (≠ relationnel/affectif…) : c’est quoi, à quoi ça sert, ça coûte combien, etc.
  • Pour réussir :
    • rôle très important des investisseurs
    • identifier les personnes clés de confiance pour franchir ce cap : board, partenaires, top management…
    • grande importance de la rigueur financière
  • Il faut une histoire à raconter
  • Fondamental de prouver la valeur créée pour le client. Il faut avoir un produit supérieur et une valeur mesurée/démontrée chez le client
  • Indispensable d’avoir déjà le product/market fit sur son marché domestique
  • Choisir entre PME ou grands comptes. Il peut être pertinent de se concentrer sur un vertical (pharma, retail…)
  • On peut y aller avec ± 5M€ de chiffre d’affaires ou d’ARR
  • Il est très difficile d’y recruter
  • Pour l’exit :
    • développer les relations avec un acquéreur potentiel avec valeur et synergies démontrés
    • L’acquéreur doit se projeter avec votre produit dans son portefeuille et la valeur qui en résultera
    • se faire connaître
    • figurer dans les programmes partenaires des distributeurs ou éditeurs américains.

L’événement s’est conclu par des échanges spontanés autour d’un bon buffet. Un événement utile et très bien organisé !