Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

🏹 “Les geeks vont-ils hacker l’entreprise ?” : un intéressant événement du Boston Consulting Group 🤓💼

Youssef 0

Mercredi dernier, j’ai été convié à un intéressant événement organisé par BCG Platinion sur une idée originale de Usbek & Rica.

Intéressant à plusieurs titre. Sur le plan de la forme, le sujet était débattu sous forme de procès fictif, ce qui varie des habituelles tables rondes et permet de bien définir le pour et le contre.

C’était aussi intéressant en tant que praticien du marketing : c’est un habile moyen de promouvoir son offre (l’accusé était le dirigeant de BCG Platinion et un des témoins un client de leur offre).

Intéressant enfin et surtout sur le fond, notamment en raison des témoignages des fondateurs de Welcome to the jungle et de Simplon et de l’exposition des résultats d’une étude réalisée par BCG Platinion et Viavoice.  Entre autres choses, on a ainsi pu entendre ou ont été abordés les points suivants :

  • Mettre l’utilisateur au centre
  • Le développement agile
  • Pour les nouvelles générations de geeks, une entreprise d’abord perçue comme vecteur de son propre développement
  • Les critères déterminants de choix d’une entreprise sont pour les geeks les relations entre collaborateurs, l’intérêt de la mission, la flexibilité et l’autonomie
  • L’enjeu est d’aligner les intérêts des geeks et ceux de l’entreprise
  • Le rôle du manager est aussi de fournir des terrains d’expérimentation
  • L’enjeu pour l’entreprise est le bricolage à grande échelle
  • Le geek est un agent du changement (peut-être à percevoir, selon moi, suivant l’optique de l’homéopathie).

Le verdict des jurés (tirés au sort parmi l’auditoire) fut quelque peu ambivalent : les geeks sont une menace pour le bien de l’entreprise mais il est difficile de dire s’ils coûtent plus qu’ils ne lui rapportent.

La chose s’est conclue par un excellent buffet. durant lequel j’ai eu une intéressant conversation avec un cadre chevronné de Renault qui m’a parlé des bouleversements que le numérique occasionne au secteur de l’automobile.

Au total, un bon événement !